Zoom sur la myopathie atypique

Connaissez-vous la myopathie ? C’est à l’automne et au printemps que cette maladie frappe le plus. Bien souvent fatale, la précocité du diagnostic joue un rôle primordial dans l’augmentation des chances de survie. On vous en dit plus dans cet article, n’hésitez pas à le partager!

La myopathie atypique, c’est quoi?

Cette maladie, aussi appelée myoglobinurie atypique, est causée par le fruit de l’érable sycomore. Les graines et les plantules contiennent un acide aminé, l’hypoglycine A. Une fois ingéré, il est métabolisé en un composé toxique engendrant une destruction des muscles posturaux, respiratoires et du myocarde.

samares d’erable sycomore

Les graines sont contenus dans les samares, ces sortes d’ailes symétriques tournoyant dans les airs jusqu’à plusieurs centaines de mètres. Cette caractéristique fait de la myopathie atypique une maladie parfois difficile à identifier puisque un animal atteint peut se trouver dans un pré dans lequel aucun érable sycomore n’est visible.

Les symptômes énumérés ci-dessous doivent, même en l’absence d’érable visible, vous inciter à appeler un vétérinaire immédiatement. C’est une urgence vitale!

Les symptômes

Comme pour la grande majorité des pathologies, chaque individu peut déclarer un nombre variable de symptômes. En clair, n’attendez pas qu’ils soient tous présents pour appeler le vétérinaire, votre cheval pourrait mourir avant.

Les plus courants

  • Urine foncée (dans près de 95% des cas),
  • Cheval faible physiquement et/ou déprimé,
  • Raideurs musculaires,
  • Cheval couché,
  • Fréquence cardiaque augmentée (Supérieur à 45 pulsations/minute),
  • Tremblements,
  • Sudation.

Moins courants (mais à ne pas négliger)

  • Difficultés respiratoires,
  • Hyperthermie,
  • Hypothermie,
  • Anorexie,
  • Appétit exacerbé.

Le petit mot de Ca Mikaze: Contrairement à la plupart des maladies, la myopathie n’affecte que rarement mon appétit. Si je présente des symptômes mais que je continue de manger, la situation peut quand même être critique.

Que faire en prévention?

L’action numéro 1 à mener est la détection des érables sycomores! A ne pas confondre avec les autres espèces d’érable qui, elles, ne représentent pas de danger.

Une fois les arbres identifiés (pas seulement dans le pré mais dans un rayon de plusieurs centaines de mètres), vous savez qu’il existe un risque. Dans ce cas, que faire pendant les saisons à risque? Vous pouvez:

  • Eviter de nourrir au sol pour éviter l’ingestion de graines par la même occasion,
  • Ne pas laisser les chevaux sur un terrain ras. Si vous n’avez pas le choix, complémentez en foin/concentrés,
  • Si possible changez les chevaux de parcelles ou rentrez les à l’écurie, s’il y a présence de feuillages/graines (suite à un vent fort, par exemple),
  • Réduire le temps de pâturage,
  • Laisser à disposition une pierre à sel,
  • Ramasser les feuilles mortes et les branchages au sol,
  • Abreuver avec de l’eau du réseau même si un point d’eau est présent sur la parcelle.

En résumé

Pour pousser les recherches:

https://respe.net/maladie-equine/maladies-du-paturage/myopathie-atypique/

http://labos.ulg.ac.be/myopathie-atypique/maladie/

https://www.classequine.com/fiches-maladies/myopathie-atypique-du-cheval/

You May Also Like