Comment faire face à la peur de son cheval en extérieur ?

Quand on y pense, on remarque rapidement que nos frayeurs et nos chutes sont le plus souvent corrélées au moment où notre cheval a peur. C’est d’autant plus vrai en extérieur ! L’environnement change d’une sortie à l’autre nous promettant des belles surprises et certaines situations imprévues : un sanglier qui traverse votre route, une poubelle qui n’était pas là la veille, une énorme flaque…
Autant d’éléments qui peuvent être anxiogènes pour votre cheval et… compromettre votre sécurité.

Voyons ensemble comment faire face à la peur de votre cheval en balade ! 💪

La peur, qu’est-ce que c’est ? 😱

La peur est une émotion qui garantit la survie de l’animal. C’est d’ailleurs un des points commun entre les animaux et les humains. Grâce à la peur, nous avons les moyens d’échapper au danger et de nous adapter. On peut remercier cette émotion sans qui les chevaux auraient disparu depuis belle lurette. Imaginez qu’un zèbre ne réagisse pas face à la charge d’un groupe de lionnes affamées ? 🦁

Les chevaux sont des proies et leur survie est fortement liée à leur réaction quand ils ont peur. C’est notamment pour ça qu’ils sont plus craintifs que nous !

La peur bloque tous les circuits neuronaux habituels pour se concentrer sur les circuits neuronaux qui permettent d’échapper au danger. C’est pour cela que l’on ne ressent plus la douleur, la faim, la soif, et que l’apprentissage et le raisonnement sont impossibles. Seule la survie compte pour l’individu.

Que la peur soit justifiée ou pas (on n’a pas tous peur des mêmes choses), il est inutile de lutter contre puisque, de fait, le cerveau ne répond plus à autre chose que la peur.

Se préparer à faire face

Comment on vous le disait juste au dessus, lorsqu’un cheval a peur, il est totalement inutile de lutter ! En revanche, pour éviter que votre cheval ait peur, vous pouvez le préparer à sortir en balade. Nous vous invitons à lire ou relire notre article “4 exercices pour préparer votre cheval à sortir en extérieur

L’autre conseil que l’on peut vous donner et de bien observer le comportement de votre cheval ! On a vite fait d’avoir une réaction mal adaptée et de se mettre en danger.
Voici quelques astuces pour bien agir ! 😉

Il a un peu peur 😳

✅Observables :
🐴Encolure haute
🐴Oreilles en avant
🐴Immobile mais après quelques secondes/minutes, il avance

🌳 Que faire en balade ?
Trouvez ce qui le rend vigilant. Le laissez regarder. Tant qu’il reste figé, il ne faut rien lui demander. Lorsqu’il décide d’avancer, éviter de forcer le mouvement en avant. Laissez-le faire à son rythme. Il se fige à nouveau : laissez-le regarder et avancer, comme il veut. Et une fois, la difficulté passée, récompensez chaleureusement !

🏠 À travailler à la maison :
Habituez-le progressivement et modérément. Par exemple, s’il est intrigué par les flaques d’eau, passez près des flaques à la distance qu’il a choisi et à son rythme. N’en demandez pas plus. Si vous êtes amené à en croiser beaucoup, procédez par habituation en main dans un environnement qu’il connait bien. Mais, ne le forcez jamais à s’approcher s’il ne le veut pas, vous ruineriez la confiance qu’il a en vous…Et vous l’inciteriez à être plus peureux. Laissez-le s’habituer comme il veut/peut.

Il a eu peur par surprise 😱
Cheval faisant un écart en balade

C’est le fameux écart ! Votre cheval a croisé quelque chose ou quelqu’un qui l’a tout simplement surpris. Il n’entraine pas de fuite ou de comportement dangereux (cabré, demi-tour, agitation généralisée…). Une fois l’événement surprenant passé, il revient au calme 😌

🌳 Que faire en balade ?
Prenez quelques minutes pour le rassurer, regarder ce qu’il l’a surpris et reprendre le chemin. Dans ce cas, vous ne devez avoir qu’un écart avec ensuite un cheval qui est juste attentif (encolure haute, oreilles droites), sous le seuil de peur très rapidement après l’écart.

🏠À travailler à la maison :
Vous pouvez réaliser l’exercice d’habituation aux nouveaux objets ! Lorsqu’un objet est parfaitement accepté à pied et à cheval, vous pouvez passer au suivant 👍
Vous le retrouverez dans cet article 4 exercices pour préparer votre cheval à sortir en balade.

Le cheval qui a un peu peur ou qui a peur par surprise représente la majorité des cas en extérieur ! Mais parfois, le cheval a vraiment très peur et pour éviter de se retrouver dans une situation périlleuse, il est important d’adopter le bon comportement.

Il a peur ou très peur 🤯
Sangliers traversant la route ©Milverton18

✅Observables :
🐴Fuite possible
🐴Ronflement
🐴Queue plaquée
🐴Encolure haute
🐴Oreilles en avant

🌳Que faire en balade ?
Une moissonneuse-batteuse est en train de passer dans un champs à côté et fait un boucan monstrueux ? Vous avez envie de faire passer votre cheval dans un étang mais il est terrifié ? Surtout, n’y allez pas, ne forcez jamais ! Vous risqueriez de vous mettre dans une situation vraiment dangereuse. Vous prenez un risque pour lui, vous et les autres.

Si vous êtes seule, trouver un autre chemin plus rassurant afin qu’il reste sur une bonne impression de sa sortie. S’il y a des chevaux calmes que la situation n’effraie pas, mettez-vous au milieu des chevaux ou en queue, en le rassurant. Récompensez beaucoup une fois la difficulté passée.

🏠À travailler à la maison :
Seul un travail de fond avec un professionnel et des chevaux très sûrs qui l’entourent systématiquement lui permettront de baisser son seuil de peur progressivement.

NB : Il ne faut pas prendre le renoncement ou l’abandon du passage qui fait peur comme une défaite vis à vis du cheval. Si on force un cheval qui a peur, on nuit la relation, on met le cheval dans le rouge et on ne lui a rien appris.

👉Le saviez-vous ?
Les chevaux sont comme les humains, ils n’ont pas tous le même degré d’émotivité.  Il existe des tests de tempérament qui mesure l’émotivité. Ces tests sont désormais normés et fiables (tests développés par l’INRA, Léa Lansade). Les poulains peuvent être testés à partir de l’âge de 10 mois. Si un cheval est émotif, il le restera toute sa vie. C’est son caractère. C’est avec de la confiance et un bon relationnel que l’on peut aider son cheval à être plus tranquille face aux événements nouveaux.

Quel comportement adopter ? 🧐

À faire :

Le rassurer
Trouver un mot qui ne sert qu’à le rassurer que vous prononcerez en lui grattant systématiquement le garrot. Les études montrent que gratter le garrot fait baisser le rythme cardiaque.

Le récompenser
Quand il canalise son émotion, accepte de passer pour la première fois à un endroit dans le calme…

Respirer
Nous avons tendance à bloquer notre respiration par peur quand le cheval a peur… Respirer réoxygène votre cerveau (qui peut ainsi réfléchir à nouveau) et détend vos muscles : le cheval le ressent et vous êtes plus à même de prendre une décision adaptée.

À éviter :

Penser qu’il fait semblant
Ça n’est pas possible : le cheval n’a pas les connexions neuronales pour ce faire… Donc, s’il a peur c’est qu’il y a une odeur, un mouvement, un bruit, que vous ne percevez pas et qui l’inquiète. Il peut en revanche avoir gardé en mémoire une peur dans un lieu (d’où cette impression qu’il fait semblant).

Vérifier qu’il a bien peur
S’il a eu peur une fois, inutile de le remettre dans la situation. Restez sous le seuil de peur et procédez par habituation, si c’est possible.

Le sanctionner
Il ne fait pas exprès d’avoir peur, c’est plus fort que lui. Alors essayez de garder votre calme. Sinon au mieux, il ne comprendra pas et au pire, il aura en plus peur de vous 🙏

Sortir quand il y a du danger
Beaucoup de vent, une chasse en cours, une course de VTT, des balises/pancartes suite à un événement… C’est à vous d’évaluer si votre cheval a peur ou pas de ces événements/nouveautés. Les cavaliers ayant des chevaux peu émotifs peuvent y aller, là où d’autres choisiront un circuit plus tranquille.

C’est parti ! 🙏

Bien évidemment, chaque cheval est un cas particulier, et ils n’ont pas tous le même degré d’émotivité, d’éducation etc. Adaptez-vous à ce que vous observez chez lui en gardant tous nos conseils en tête.

Moins votre cheval aura peur et… plus vous serez (tous les deux) en sécurité ! 😍


Le mot de Ca Mikaze 🐴

“La peur est une émotion fatigante. Elle met en action tous mes muscles et puise dans l’énergie du cerveau. Ne m’en demandez pas trop après une grosse frayeur. J’ai besoin de récupérer mes sens et d’un temps de repos (quelques minutes). Ce n’est pas le moment de me lancer dans un grand galop. Une pause brouting est idéale 🌿

Article écrit en collaboration avec Alexandra Mailliard, spécialiste en éthologie appliquée. Elle est titulaire d’un DU Éthologie du Cheval (Université Rennes I). Elle est également membre de l’Association pour le Développement des Sciences Équines et participe activement au groupe “Vulgarisation des études scientifiques”. Elle propose différentes formations adressées aux particuliers comme “Apprendre à son cheval” ou un stage “Dialogue & Complicité” avec son cheval.
➡️ Pour en savoir plus : https://bucephale.blog4ever.com/.


You May Also Like